Anecdotes

ANECDOTE

À l'époque où la société Walt Disney Imagineering  cherchait à prendre contact avec Aerosmith pour le Rock ‘n’ Roller Coaster original de Floride, le groupe était introuvable : ils étaient tous en vacances aux Disney-MGM Studios à Walt Disney World !  
Ce Rock ‘n’ Roller Coaster est l'attraction de type "montagnes russes" la plus rapide qui ait été construite pour un Parc Disney.  
Avec 60 images par seconde, la vitesses du film a nécessité de l'éclairage supplémentaire sur le plateau. Il a fallu deux fois plus de lumière que ce qui est habituellement nécessaire, d'où une chaleur torride et une forte luminosité sur le plateau. Les artistes et l'équipe furent avertis d'éviter de toucher tout ce qui sur le plateau était susceptible de brûler les mains. Les acteurs étaient littéralement aveuglés par la lumière ce qui obligeait le réalisateur à crier  à la fois : “Action!” et “On ne cligne pas les yeux !” avant de commencer à tourner. Après le tournage, des T-shirts portant l'inscription “Rock ‘n’ Roller TOASTER” ont été fabriqués.  
Au moment de la réalisation des bandes sonores, on a demandé à  Steven Tyler et à Joe Perry d'adapter certaines paroles et "riffs" de guitare (courts fragments mélodiques répétés) exclusivement pour Rock ‘n’ Roller Coaster. Tous les deux se sont rendus au Studio A de Walt Disney pour enregistrer des bandes sonores qu'on ne peut entendre nulle part ailleurs que dans cette attraction. À bord des véhicules de l'attraction, les visiteurs entendront Steven chanter des airs connus, mais avec des paroles écrites exclusivement pour l'attraction.  À titre d'exemples, “Love in a Roller Coaster” (au lieu de “Love in an Elevator”) et “What Kind of Ride are You On?” (qui remplace “What Kind of Love Are You On?”).

 

PreshowrnrAu départ, Rock ‘n’ Roller Coaster avec Aerosmith a été mise au point pour les Disney-MGM Studios de Walt Disney World en Floride et a été la première attraction américaine de type "roller coaster" avec lancement à grande vitesse et loopings. Le scénario de Disney-MGM Studios est quelque peu différent : les visiteurs de G Force Records tombent  sur le groupe Aerosmith qui enregistre dans un studio. Leur manager arrive pour les presser de partir pour le concert qu'ils vont donner, mais ils refusent de s'y rendre sans leurs fans. Leur manager commande alors une autre limousine qui conduit les visiteurs à travers un Los Angeles et un Hollywood fantaisistes.  
Pour la version du Parc Walt Disney Studios, les décors représentant des bâtiments de Los Angeles et Hollywood ont été supprimés car ils n'auraient sans doute rien évoqué aux visiteurs européens. Pour compenser, plus d'importance a été accordée au spectacle rock et lumière.  
Le groupe Aerosmith ne pouvant être physiquement présent toute la journée, tous les jours de l'année dans le Studio C, l'illusion de leur présence a été créée à d'aide d'un format spécial de film.  Contrairement à un film standard 35mm, que l'on  photographie et restitue par le biais d'un projecteur à une vitesse de 24 images par seconde, le film sur Aerosmith a été tourné avec un film 70mm et projeté à la vitesses très élevée de 60 images par seconde.